Adoption d’un rapport d’information sur l’égalité femmes-hommes à Mayotte

Le 01 juillet 2016 |

IMG_8510Mardi 28 juin après-midi, la Délégation aux droits des femmes a adopté le rapport d’information sur l’égalité femmes-hommes à Mayotte, présenté par la présidente Catherine Coutelle, Virginie Duby-Muller et Monique Orphé, rapporteures d’information, à la suite d’une mission effectuée du 10 au 14 novembre 2015.
Virginie DUBY-MULLER a réalisé, avec ses collègues députées Catherine COUTELLE et Monique ORPHE, un rapport d’information, au nom de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, à la suite de sa mission effectuée à Mayotte du mardi 10 au samedi 14 novembre 2015 sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Ce rapport a été présenté hier, mardi 28 juin 2016, à l’Assemblée nationale, et remis au député de Mayotte Ibrahim ABOUBACAR.
Le 13 juin 2015, un document stratégie « Mayotte 2025 » a été signé par le Premier Ministre et plusieurs élus mahorais, avec « l’ambition d’achever la départementalisation, de définir les axes de développement stratégiques du territoire et d’en déterminer les priorités ». La feuille de route prévoyait notamment l’élaboration d’un plan d’action transversal pour l’égalité femmes-hommes, en soulignant que cette question « est cruciale : l’avenir de Mayotte ne pourra se réaliser sans les femmes ».

C’est dans ce cadre que Virginie DUBY-MULLER et deux de ses collègues se sont rendues sur place en novembre dernier. La mission est intervenue dans un contexte particulier, lié à la présence de la ministre des Outre-mer, George PAU-LANGEVIN, et aux importants mouvements sociaux intervenus cette même semaine, avec notamment une interruption des liaisons maritimes entre les deux iles principales.

Virginie DUBY-MULLER a pu néanmoins effectuer plusieurs visites de terrain, comme par exemple le Centre hospitalier de Mamoudzou, une couveuse d’entreprise, et le centre de rétention administrative de Petit-Terre.

Le rapport d’information s’attache ainsi à présenter le cadre particulier dans lequel s’inscrit la politique d’égalité femme-homme à Mayotte, compte tenu des différentes spécificités socio-culturelles et statutaires, mais aussi des défis importants auxquels le territoire est confronté (forte pression démographique, chômage élevé, niveau de vie en deçà de la métropole).
La seconde partie du rapport est consacrée aux priorités identifiées par la mission pour faire progresser les droits des Mahoraises. Ces mesures sectorielles portent sur l’éducation, l’accès à l’emploi, la santé, et la lutte contre les violences faites aux femmes